L’affacturage est une opération essentielle pour les PME. En effet, compte tenu de la conjoncture économique actuelle, les factures impayées peuvent avoir un impact très néfaste pour le développement et les budgets d’une société. Le principe est relativement simple. Après la vente, l’établissement confie le recouvrement de la facture à une société spécialisée dans l’affacturage.

Un concept avantageux

L’affacturage présente de nombreux atouts pour une entreprise. En effet, grâce à cette technique, elle ne craint plus les impayés. En effet, les contrariétés des recouvrements ne sont plus à sa charge. De plus, il recevra le montant de ses factures dans un cours délais, ce qui lui permettra de renflouer la caisse et de réinvestir rapidement.
Aussi, lorsqu’on opère avec de nouveaux clients, il est préférable de passer par cette technique plus sûre. Qui plus est, face à un marché très sélectif et une concurrence de plus en plus présente, il est impossible pour un établissement de vérifier les historiques de ses nouveaux clients.
Le concept est également intéressant pour les sociétés d’affacturage, qui travaillent sur commission. Elles prélèvent les prix de ses services en fonction du montant de la facture. Un fonds de garantie est mis à leur disposition afin qu’elles puissent puiser une partie du montant de la facture, dans le cas où les recouvrements ne se sont pas passés comme prévu.
Donc, pour trouver une solution attrayante pour les deux parties, il est recommandé de faire appel à un courtier.

Diminuer les frais grâce au service d’un courtier

En général, les entreprises prennent directement contact avec les sociétés d’affacturage en pensant que les conditions sont les mêmes pour toutes. Cependant, chaque entité possède ses propres spécificités et propose des offres sur mesures en fonction des activités de l’entreprise et de ses clients. Elle confie ses attentes à un courtier dont les frais sont à ses charges.
Avant de choisir une offre, il est toujours recommandé de se faire conseiller par un courtier. En collaborant avec plusieurs sociétés d’affacturages, il dispose de plusieurs propositions taillées aux besoins de l’établissement. Il peut aussi négocier les frais, de ce fait, les montants de la commission seront moins élevés.
Contrairement à la pensée populaire, faire appel à un courtier ne coute rien. D’ailleurs, le contrat est signé uniquement entre le factor et ce dernier. Par ailleurs, toutes les démarches sont effectuées par les soins de ce professionnel. Aucun frais de dossier ne sera facturé à l’établissement. Donc, le gain de temps et d’argent est plus conséquent. Toutefois, il est important de trouver un courtier sérieux dans la mesure où certains exploitent leurs clients.

Se passer de l’affacturage est devenu impensable pour la plupart des PME. Ce qui explique la multiplication des établissements financiers qui se dédient à cette activité. Toutefois, lorsqu’on n’a aucune idée de ce secteur, il est recommandé de faire appel à un courtier. Ce professionnel conseille, s’occupe de la préparation du dossier et négocie les prix avec le factor gratuitement.

Partager cette article sur: