Communément, les compagnies d’assurance quand ils sont positionnés à accorder une assurance auto à un client résilié, ils ne permettent pas l’accessibilité à la totalité des assurances disponibles. Il se révèle que les compagnies d’assurance auto anticipent l’aggravation du risque présenté en écartant la faculté d’être indemnisé totalement. Le conducteur voudra donc fréquemment adhérer à l’unique garantie Responsabilité Civile, minimum légal, mais pas à une assurance auto tous risques.
Les assureurs demeurent des organismes à but lucratif dont le but est d’exhaler la plus imposante marge éventuelle, soit les plus gros gains. La couverture qui serait autorisée à un automobiliste après une assurance auto résiliée pour un nombre de sinistres, induit systématiquement la possibilité de devoir l’indemniser pour une arrivée probablement plus importante d’accidents, provoquant ainsi des déficits financiers.
Malgré cela, certaines compagnies d’assurance sont spécialisées dans la protection des automobilistes résiliés, même pour leur passif négatif. Si la somme totale sera moins élevée qu’en cas d’engagement auprès d’une société de protection plus classique, les aspects d’indemnisation sont à analyser, car ils seront sans doute moins avantageuses. Parmi ces aspects, l’assuré doit surtout se focaliser sur les éléments suivants :
• Le prix des franchises (part de l’indemnisation restant à la charge de l’assuré en cas de sinistre), sera sans doute plus élevé
• Les plafonds d’indemnisation (montant maximum remboursé par l’assureur en cas de sinistre), qui seront relativement bas
• Les délais de carence (période s’écoulant entre la souscription au contrat et le début de l’application de la couverture par l’assureur), pour lesquels aucune loi n’intervient et pouvant être fixés librement par les compagnies d’assurance
• Les exclusions de garanties (situations dans lesquelles les garanties prévues ne sauraient fonctionner), qui devraient être plus abondantes que pour un conducteur non résilié

Faire appel au Bureau Central de Tarification pour l’assurance auto d’un résilié

Le BCT est une structure indépendante de l’AGIRA et permettant dans plusieurs conditions d’imposer une compagnie d’assurance à accorder une protection (assurance automobile) lorsque celle-ci constitue une contrainte légale et ce peu importe le profil de l’assuré. L’assurance auto rentre dans ce contexte par le moyen de la garantie Responsabilité Civile étant donné qu’elle est en toute légalité obligatoire en France.
Le conducteur assuré doit ainsi mandater lui-même le BCT dès qu’il a essuyé au moins deux rejets d’assurance par deux sociétés distinctes et sélectionner lui-même la compagnie d’assurance par laquelle il désire être couvert. La demande auprès du BCT doit s’effectuer au maximum dans les 15 jours après la déclaration du deuxième rejet. La personne résiliée doit également assembler plusieurs documents à sa demande :
• Les deux lettres de refus essuyés
• La lettre de résiliation envoyée par le dernier assureur
• Une copie du questionnaire fourni par les assureurs
• Le nom de l’assureur choisi pour être couvert
Cependant, le BCT pourra strictement imposer la compagnie d’assurance désignée par l’automobiliste résilié à le couvrir pour le minimum légal impératif (l’assurance au tiers et sa garantie Responsabilité Civile) et non pour une assurance tous risques.

Partager cette article sur: