Il existe de nombreux moyens de transport en France. Disposant de différents statuts, ces transports travaillent, soit à titre particulier soit sous la tutelle d’une entreprise. Quoi qu’il en soit, le secteur du transport routier de personnes ne cesse de se développer dans le pays, et l’augmentation du nombre de chauffeur en est la preuve. Que ce soit en taxi, VTC ou Loti, les chauffeurs sont de plus en plus nombreux et les villes de France, notamment en Île-de-France, sont remplies de ces moyens de transport. Taxi fontainebleau, une entreprise de taxi en France est un exemple de société florissante qui propose des prestations de taxi. Pour vous permettre d’avoir une idée globale sur les différents transports en France, ainsi que sur leurs statuts, nous vous présentons dans cette fiche des informations utiles.

Le domaine du transport de personnes

Parmi les professions de transport qui existent en France, le secteur du transport de personnes est l’un des plus utilisés. Ce secteur regroupe, en effet, trois principales activités dont les VTC, les taxis et la capacitaire de Loti. Avant le secteur du transport de personnes, c’est le secteur du transport de marchandises qui constitue le domaine le plus développé de toute la France. Le nombre total d’emplois recensés dans la branche du transport était de 700 000 personnes environ en 2017. Ce chiffre rassemble les personnes travaillant dans le secteur de transport de personnes et du secteur de transport de marchandises. Le ¼ de cet effectif représente les métiers du transport de personnes, et les ¾ restants correspondent au transport de marchandises. Toutefois, depuis l’arrivée des plateformes VTC ou voiture de tourisme avec chauffeur sur le marché, la profession de transport routier de personne a connu une grande évolution, et ce, jusqu’à aujourd’hui. Le système de fonctionnement de ce type de transport qui offre la possibilité de réserver via des applications mobiles a, en effet, attiré plus de clients. Ce qui a rapidement augmenté le pourcentage du domaine de transport. Ainsi, VTC et taxi fontainebleau sont aujourd’hui les deux secteurs en rude concurrence sur le marché, l’un proposant une facilité de réservation et l’autre un tarif attrayant. Toutefois, certains taxis, notamment les entreprises comme taxi fontainebleau permettent également à leurs clients de faire une réservation à l’avance, par téléphone ou sur leurs sites officiels.

Les VTC

Le VTC ou voiture de tourisme avec chauffeur est une catégorie à part entière et particulière d’entreprise de transports. Son fonctionnement est simple. Les chauffeurs VTC sont inscrits sur une plateforme numérique, et grâce à un système de géolocalisation, ils peuvent prendre des réservations en lignes. Quant aux clients, ils n’ont qu’à télécharger l’application dédiée et en cas de besoin d’un VTC, ils peuvent faire la réservation sur la plateforme. Pour le prix, il est négocié à l’avance entre le chauffeur et le client, toujours sur la plateforme. Dans des cas plus rares, il est aussi possible que le client demande le prix au moment de la course. La différence un chauffeur de VTC et un chauffeur de taxi fontainebleau est que ce premier ne peut pas être hélé dans la rue, en aucune manière. Il n’a pas non plus le droit de marauder ou de stationner dans les aéroports ou gares, sauf sous réservation.

Par ailleurs, devenir chauffeur de VTC implique quelques conditions préalables dont il est obligatoire de respecter. En général, pour être chauffeur VTC, il faut passer deux grandes étapes spécifiques. D’abord, il est nécessaire, voire obligatoire, de suivre une formation VTC et passer un examen organisé par la chambre des métiers de l’artisanat ou la CMA. Ensuite, en passant l’examen, vous obtiendrez la carte professionnelle VTC, en faisant une demande auprès de la préfecture de police de votre département. Outre ces étapes, d’autres conditions sont également à respecter pour pouvoir exercer le métier de chauffeur VTC. Parmi ces formalités, le candidat doit être majeur, son permis doit obligatoirement avoir trois ans minimum, et il doit être un citoyen à part entier, c’est-à-dire que son casier judiciaire doit être intact. Le chauffeur pourra ensuite choisir librement le statut juridique qu’il souhaite pour son entreprise de transports.

Les statuts juridiques

En matière de statut juridique, les chauffeurs VTC ont deux possibilités s’offrent à eux.Le chauffeur VTC en SASU qui constitue le meilleur statut pour une entreprise de VTC. Il s’agit d’une société à associé unique qui permet aux chauffeurs de bénéficier d’une meilleure protection sociale. En outre, le chauffeur pourra également soustraire ses frais professionnels et aura une meilleure protection de son patrimoine personnel. Ce sont des exemples des privilèges si vous choisissez le statut SASU, mais il en existe plusieurs autres. C’est pourquoi de plus en plus de chauffeurs VTC décident d’opter pour ce statut.

Il y a également le chauffeur VTC auto-entrepreneur, un statut qui permet de se lancer rapidement dans le secteur. Puis, il s’agit d’un statut qui ne requiert aucun frais de création d’entreprise. Par contre, contrairement au statut SASU, le chauffeur ne pourra pas déduire ses charges professionnelles comme l’achat d’un véhicule ou une réparation par exemple. Et le chiffre d’affaires annuel est limité à 70 000 euros, sans aucun remboursement possible de la TVA.

Les capacitaires Loti

Après l’apparition de la loi Grandguillaume, les chauffeurs Loti ou loi d’orientation des transports intérieurs ont considérablement diminué dans toute la France. Aujourd’hui, même si le statut de VTC est le plus apprécié chez les jeunes entrepreneurs, les capacitaires Loti se font également de plus en plus nombreux.

Il s’agit, en effet, de professionnel qui travaille dans le secteur du transport de personnes, effectuant des trajets occasionnels et collectifs avec au minimum deux passagers. Les capacitaires Loti travaillent généralement pour le compte d’une entreprise, souvent de tourisme, ou de particuliers. Si pour un chauffeur VTC, l’autorisation d’exercer est la carte professionnelle VTC, pour les capacitaires Loti, c’est la capacité de transport.

Autrefois, les chauffeurs Loti avaient le droit de s’inscrire sur les plateformes VTC pour obtenir des clients. Aujourd’hui ou plus précisément depuis la loi Grandguillaume, ce n’est plus le cas. Toutefois, si un chauffeur Loti veut devenir chauffeur VTC, il peut parfaitement obtenir une carte professionnelle grâce à une équivalence. Mais dans ce cas, il doit se soumettre à quelques conditions. Parmi ces conditions, la validation de l’examen VTC est la plus importante.

Les taxis

En raison de l’évolution du marché du transport de personnes, les chauffeurs de taxi ont plus ou moins perdu une grande partie de leur clientèle. En plus clair, l’apparition des chauffeurs VTC a complètement basculé le marché et une grande concurrence se présente aujourd’hui entre les deux secteurs. Toutefois, l’activité des artisans-taxi reste attrayante un peu partout dans la France, et plus particulièrement dans les régions où les plateformes de VTC ne sont pas implantées. Par ailleurs, de nombreuses entreprises,comme taxi fontainebleau,innovent aujourd’hui leur service en créant des sites internet où les clients peuvent aussi faire une réservation, sinon, il est aussi possible de réserver par téléphone. Et puis, en taxi, vous avez le privilège de connaître globalement les tarifs. Il faut également reconnaitre que le nombre de personnes qui continuent à faire appel aux services des taxis est encore très nombreux. Et les raisons sont tout aussi multiples, que ce soit par principe, par habitude ou par manque de maîtrise des nouvelles technologies. Quoi qu’il en soit, malgré la grande concurrence, les chauffeurs de taxi se font de plus en plus nombreux, et il est possible de spéculer que dans un avenir très proche, la concurrence sera rompue entre les VTC et les taxis.

Partager cette article sur: