Google Panda : Pourquoi plusieurs sites internet sont encore déclassés des SERPs en 2017 ?

Depuis le déclassement des comparateurs de prix et guides marchand en 2011, nombreux sont encore les plateformes web qui sont victimes des mis à jour Panda. Google s’annonce être on ne peut plus strict sur la qualité des informations présentées sur une page. Les sites internet concernés sont surtout ceux proposant des contenus médiocres et suroptimisés.  En effet, pour cette année, tout se joue surtout en faveur des internautes et de l’expérience utilisateur. Voici les principales erreurs qui conduisent un site à perdre en positionnement.

La suroptimisation des pages

Mettre des mots clés partout dans un contenu était une technique passable dans le temps où l’algorithme Google Panda manquait encore sa précision actuelle.  Par contre, elle ne fonctionne plus. C’est l’une des erreurs les plus fréquentes commises par les propriétaires de site web qui veulent figurer en première page de Google. Cette pratique est définitivement à bannir surtout dans le but d’offrir un référencement pro à son site internet.

L’optimisation n’est pas un problème dans la mesure où elle conduit les moteurs de recherche à trouver facilement les éléments importants d’une page. Par contre, cette dernière doit être composée de contenu naturel, informatif et intéressant. L’astuce est d’effectuer plutôt ses recherches sur un univers sémantique large que sur un keyword.

Google Panda proscrit un taux de rebond important

La notion de « taux de rebond » représente le fait d’un visiteur qui accède à une page et qui décide de sortir aussitôt. Cette situation a des causes aussi simples que techniques. D’une manière générale, elle est issue d’une mauvaise présentation des contenus. En référencement pro, un site ne dispose que de quelques secondes pour attirer l’attention d’un internaute. Celui-ci quitte une page rapidement quand elle ne correspond pas à l’information recherchée ou si les données sont mal organisées. C’est précisément à ce moment-là que Panda déclasse le contenu est privilégie un autre plus intéressant avec moins de rebonds.

image ald-creation.fr_ victoirehttp://www.ecoptimiste.fr/wp-content/uploads/2017/04/image-ald-creation.fr_-victoire.jpg

Par ailleurs, l’insatisfaction d’un visiteur peut provenir d’une vitesse de chargement trop lente. Le pire scénario serait aussi que le lecteur soit redirigé vers une page non accessible. Dans ce cas, la plateforme sera non seulement pénalisée par Google mais surtout par le visiteur déçu.

Trop de publicité et de display

Aucun expert en référencement pro ne recommanderait la mise en place d’une chaine de publicité sur une page d’information. Cette disposition obstrue la lecture des textes et le visionnage de vidéo. Panda est particulièrement méticuleux en ce sens. Aussi, obliger l’internaute à regarder une animation de 30 secondes avant d’arriver aux informations qu’il recherche est impérativement une mauvaise idée. Cela prévaut aussi pour les pop-up et les displays 3D.

En guise de conseil, il vaut mieux changer les mauvaises habitudes afin d’éviter de voir son site perdre en classement sur les pages de résultats des moteurs de recherche. Cette technique est surtout le fait d’une solution de référencement par Refinabox mais les bloggeurs comme les entreprises peuvent également la suivre selon leur domaine d’activité. Enfin, pour contourner Google Panda en 20017, les mots d’ordre sont : la pertinence, l’authenticité et l’« user friendly ».