Le désir de changer de banque peut surgir pour plusieurs motifs. Pour concrétiser ce désir, il faut faire plusieurs démarches compliquées et faire preuve d’une grande patience. C’est justement ce pour quoi, la mobilité bancaire a vu le jour. Si vous êtes en passe de faire un changement de banque, vous devriez lire cet article. Vous y découvrirez plus amplement la mobilité bancaire et ses effets.

La mobilité bancaire : qu’est-ce que c’est et comment ça fonctionne ?

La mobilité bancaire est un système mis en place pour faciliter la procédure de changement de banque. Elle permet au client de faire jouer la concurrence pour une offre qu’il estime la moins chère du marché. C’est donc une opportunité pour tous de changer de banque tout en réalisant des économies.

Pour profiter pleinement de la mobilité bancaire, il faut procéder étape par étape. Le client doit au préalable signer un mandat de mobilité bancaire. Il peut apposer sa signature soit au moment de l’ouverture de son compte, soit en agence. Il peut également le faire en remplissant le formulaire de souscription en ligne, ou encore se diriger vers l’espace client de son compte.

Au cours de la signature du mandat, deux options s’offrent au client. Il s’agit en premier de la possibilité de transférer uniquement les opérations récurrentes sur son nouveau compte quand il voudra changer de banque. En second, la possibilité de demander non seulement le transfert, mais aussi la clôture de l’ancien compte et le transfert du solde restant. Cette dernière action peut se faire à la date de son choix. Il est toutefois conseillé de choisir une date quelques mois après l’ouverture du nouveau compte. Il faut compter deux mois au minimum dans le but de s’assurer du transfert effectif de toutes les opérations

Le client doit après transmettre le relevé d’identité bancaire RIB de son ancien compte à la nouvelle. Celle-ci pourra ainsi avoir accès à ses informations bancaires. La nouvelle banque doit alors faire une liste d’opérations effectuées deux fois au moins au cours des treize mois qui ont précédé le changement de compte. Elle doit dans un délai de deux jours ouvrés demander les informations à l’ancienne banque. Cette dernière dispose de cinq jours ouvrés pour adresser une réponse.

Il faut ensuite que la nouvelle banque, fasse parvenir dans un délai de 5 jour ouvré, le nouveau RIB du client aux auteurs de virements et de prélèvements du compte. Par ailleurs, la clôture de l’ancien compte est automatique si le client en avait déjà fait la demande.

La mobilité bancaire : quels en sont les effets ?

Avec la mobilité bancaire, les banques n’ont plus vraiment le choix. Elles doivent impérativement faire une proposition d’aide à la mobilité bancaire. Elle réduit considérablement les démarches que le client doit réaliser. Les deux banques (l’ancienne et la nouvelle) se chargent de tout mettre en œuvre pour sa satisfaction.

La mobilité bancaire a également entraîné une grande amélioration dans les services proposés par les banques. Ce système est considéré par les banques comme une bombe à retardement. Ils se retrouvent donc dans l’obligation de satisfaire à tout prix leur clientèle pour qu’elle ne soit pas tentée de leur faire faux bond. Elles se sont donc engagées à faire certains changements. La plus importante est : la fourniture rapide et à un coût raisonnable d’une liste d’opérations récurrentes

La mobilité bancaire vient également renforcer et favoriser la comparaison entre les banques. Ajoutons qu’avec l’entrée en vigueur de la loi Macron, il suffit que le client signe un mandat de mobilité pour que le système se mette en place. La nouvelle banque qu’il a choisie prend en charge toutes les démarches qui résultent du changement de banque.

Il faut dire que le plus grand effet de la mobilité reste le grand service qu’il rend aux banques en ligne. Ces dernières sont de plus en plus plébiscitées par les Français qui ne perdent aucune occasion pour profiter de leurs offres très alléchantes.

Partager cette article sur: