Acheter ou louer son logement, le choix dépend de multiples facteurs, notamment de la situation personnelle, de la situation financière, de la situation géographique et des prix ou loyers de l’immobilier.

Les cas de figure favorables à la location

Louer par faute de moyens

L’insuffisance de revenus ou d’apports personnels pour financer l’achat d’un bien immobilier est une des principales raisons qui poussent un consommateur à rester locataire de son logement. Cependant, les démarches pour obtenir un prêt immobilier sont actuellement revues en faveur de l’emprunteur, surtout lorsqu’on est primo-accédant. On peut d’ailleurs se référer aux avis sur le prêt immobilier Boursorama pour se rendre compte à quel point les taux des crédits immobiliers sont beaucoup plus accessibles aujourd’hui et qu’il est plus facile de décrocher un prêt immobilier et d’acheter sa résidence, si les autres conditions, telles que les prix de l’immobilier sont favorables.

Louer avant d’acheter pour se familiariser à la ville avant

La location est aussi la meilleure option pour se familiariser avec la ville et le quartier avant de se pencher sur un éventuel achat.

Louer pour avoir plus de liberté

Outre la grande souplesse octroyée par le statut de locataire, louer son logement offre également une mobilité qui permet de s’adapter au mieux à toutes les modifications de la vie telles que la mutation professionnelle, le mariage, la naissance d’un enfant, etc.

Les cas de figure favorables à l’achat

Acheter pour bénéficier de la rentabilité sur le long terme

Lorsque la mensualité de remboursement du prêt immobilier est inférieure au loyer, l’achat du logement est alors nettement plus rentable sur le long terme, et ce, en dépit des charges qui sont toujours plus élevées pour un propriétaire que pour un locataire. C’est le cas dans la plupart des villes, à l’exception des grandes agglomérations telles que Paris, Nice, Lyon, Bordeaux, etc., où le prix de l’immobilier demeure exorbitant, quelles que soient les circonstances.

Acheter pour augmenter son patrimoine

L’achat d’un bien immobilier, en tant que résidence principale ou pour une éventuelle location, est toujours une plus-value dans le patrimoine. En effet, contrairement à la location dont les mensualités sont « perdues », les remboursements d’un prêt immobilier peuvent être assimilés à des versements sur un compte épargne, qui permettent au final de créer un patrimoine immobilier.

Acheter pour profiter des taux bas

On constate actuellement que les banques sont plus souples en termes de crédit immobilier : les délais de remboursements peuvent courir jusqu’à 25 ans, voire encore plus, et l’apport personnel n’est pas toujours requis. Et lorsque le taux d’emprunt est bas (environ 1,40% sur quinze ans, contre 1,85% sur vingt-cinq ans), il faut savoir profiter de cette opportunité pour devenir propriétaire. Les taux bas sont en outre un moyen de se loger et de devenir propriétaire, pour les personnes qui ne disposent pas d’un fonds nécessaire pour obtenir un prêt afin de financer l’achat d’un bien immobilier.

Partager cette article sur: